2018 - Regierungsbunker/Pont de Remagen

VISITE DU REGIERUNGSBUNKER ET DU PONT DE REMAGEN, Allemagne, le jeudi 28 juin 2018.

Centre de documentation "Regierungsbunker"

Dans une des villes les plus secrètes de l'Allemagne, la décision de construire un abri bétonné remonte aux années 1950. Cet abri devait, en temps de crise ou de conflit (guerre) ĂȘtre le siège du gouvernement de la République Fédérale d'Allemagne.

Sa construction fut l'un des secrets les mieux gardés de la République. L'ancien chancelier Konrad Adenauer prit une part active à l'élaboration de ce projet dès le début : préparatifs, décisions etc ; la question de l'emplacement, le choix géographique, le financement prirent des années. Enfin la décision fut prise et le choix tombait sur les deux tunnels de la vallée de la rivière Ahr.

Les travaux de transformation des deux tunnels ferroviaires des monts Kusberg et Trotzenberg en un abri sécurisé pour les organes constitutionnels de l'Allemagne commencèrent en 1962.

Dans cet abri, atteignant une profondeur de 110 m, tout avait été prévu pour que le gouvernement puisse continuer à fonctionner et à gérer l'Etat. Une salle de conférence pour le parlement provisoire, des espaces privés pour le président de la République et le chancelier.

Après l'achèvement de l'abri bétonné sur une longueur totale de 17,3 km, cet abri disposa de 936 chambres à coucher et de 897 bureaux.

En mars 2008 l'entrée du tunnel, zone secrète, ouvrit pour la première fois ses portes anti-atomiques et anti-radiations au public. Des secteurs choisis et ouverts à tous furent transformés en centre de documentation.

Biographie du Pont de Remagen

A la fin de la seconde guerre mondiale, le pont de Remagen se trouve pour quelques jours au centre des événements historiques au niveau mondial : la prise du pont, toujours intact, par les soldats américains le 7 mars 1945. Ce haut fait qui entrera dans les livres d'histoire comme le "Miracle de Remagen" permet aux troupes alliées un passage inespéré au-dessus du fleuve. On cite les paroles du général américain Eisenhower : "Ce pont vaut son pesant d'or". Hitler fulmine, il suppose qu'il y a sabotage et fait condamner à mort 5 de ses officiers par un tribunal de campagne. Dix jours plus tard, le pont s'écroule suite à des dégâts très importants.

Le pont de Remagen fut construit pendant la première guerre mondiale à la demande pressante de militaires allemands afin de raccourcir le chemin des approvisionnements vers le front de l'ouest. Après son achèvement en 1918, l'empereur Guillaume II lui donne le nom du général Erich Ludendorff. Les soldats allemands qui rentrent au pays après la Première Guerre mondiale étaient les premiers à le traverser. Dans l'entre-deux guerres, le pont va servir à l'aller/retour paisible entre les rives du fleuve et aux excursions vers l'Eifel et l'Ahr.

Après la guerre, le pont devient un lieu de mémoire collective de toute une génération. Depuis 1980, les vestiges du pont servent de point de retrouvailles commun pour les vétérans. En tant que témoins muets de la guerre, les tours du pont sont devenues un mémorial pour la paix.

Crédits photos : Yves Géraud